Lou Reed and the
Velvet Underground

C 'est en rencontrant l'artiste d'avant garde Andy Wharhol que la carrière de songwriter, de chanteur et de guitariste de Lou Reed commence avec le Velvet Underground vers 1967, à New York, cette ville étant indisociable de l'histoire du Velvet et de Lou Reed. Enregistré avec la chanteuse allemande Nico le premier album du Velvet Underground sobrement intitulé "The Velvet Underground & Nico" sort en 67, c'est un monument du rock, surnommé "la banane", à cause de sa fameuse pochette, concue par Andy Warhol.
 

Cette photo illustre complètement le coté sombre de l'univers du Velvet et laisse dans l'ombre l'identité des musiciens Lou Reed à gauche, Nico au centre, Stirling Morrison en blanc et John Cale en noir à droite, quand à la batteuse Maureen on ne la voit même pas.

 

..............................................................

Au début des seventies, le Velvet se dissous et Lou Reed rencontre David Bowie qui produit son album "Transformer" sorti en 1972, avec le tubissime "Walk on the wild side" et les autres comme "Perfect Day", "Good Night Ladies", "Vicious" . Cet album lance la carrière solo de Lou Reed.

Ensuite il enregistre le master piece concept album "Berlin", hommage quelque peu indigeste, à la ville où il vit quelque temps. C'est sa grande époque, half a trav, avec cheveux courts, peroxydés en jaune et du déluge de guitare rock dont l "album live "Rock 'n roll Animal" restitue la puissance. A la fin des annés 70, Lou Reed se fait plus discret, se range un peu, moins trash. Il sort plusieurs albums mais seul "New York" se fait remarquer en 1989.

Dicscographie